HomeTVDemain nous appartient : ce qui vous attend dans l'épisode 1580 du...

Demain nous appartient : ce qui vous attend dans l’épisode 1580 du lundi 18 décembre 2023 [SPOILERS]

Author

Date

Category

 

Dans le prochain épisode de “Demain nous appartient”… Un alibi sème le trouble au commissariat. Bart et Adèle font face à un quiproquo. Nathan baisse les armes.

Attention, les paragraphes qui suivent contiennent des spoilers sur l’épisode de Demain nous appartient diffusé lundi soir sur TF1 ! Si vous ne voulez rien savoir, ne lisez pas ce qui suit !

Lundi 18 décembre dans Demain nous appartient…

UN ALIBI SÈME LE TROUBLE

Au commissariat, Martin et Sara font écouter l’enregistrement de la dispute entre Flamand et Gérald à Gérald lui-même. Ce dernier fait mine d’être attristé d’entendre la voix de celui qu’il décrit comme un vieil ami. Il raconte qu’ils s’étaient mis d’accord pour qu’il achète sa maison jusqu’à ce que Flamand lui annonce qu’il voulait la mettre en viager. Gérald avoue l’avoir mal pris, mais cela faisait un moment que leur lien n’était plus aussi fort. En ce qui concerne le moment de la mort de Flamand, Gérald déclare avoir un alibi : il faisait de la randonnée. Jack et Rayane, qu’il a croisé, peuvent le confirmer.

Pendant ce temps à l’hôpital, Bastien se rend en douce au chevet de son père, toujours dans le coma. Il lui annonce que sa greffe a fonctionné, puis le supplie de se battre pour survivre. Au fur et à mesure, John commence à ouvrir les yeux. En parallèle, dans la salle de repos, Benjamin et Victoire se réconcilient pour de bon. Benjamin s’excuse d’avoir mal réagi en apprenant son IVG, d’autant qu’il reconnaît, avec le recul, qu’elle a bien de lui avoir caché à l’époque. Bastien les interrompt pour les alerter du réveil de son père.

Benjamin se rend aussitôt au chevet de son ami. Bastien étant retourné dans sa chambre, le pédiatre organise une visio entre père et fils. Bastien peut alors lui répéter qu’il a été sauvé par la greffe de Diego. John est soulagé. À présent, il est temps pour lui de se reposer.

Au commissariat, Sara interroge Jack et Rayane. Ces derniers confirment qu’ils ont croisé Gérald vers la tombée de la nuit et qu’il les a aidé à monter leur tente. Les ados confient ensuite que Gérald s’est même incrusté avec eux toute la nuit. Ils ajoutent avoir été réveillé par du bruit vers 5h du matin. Mais quand ils se sont levés deux heures plus tard, Gérald était encore là.

Sara décide de se rendre directement à l’endroit où les ados ont croisé Gérald. De retour au commissariat, elle informe Martin que son alibi tient la route. En effet, il est impossible que Gérald ait fait l’aller-retour entre son campement et la maison de Flamand entre 5h et 7h du matin. Martin suppose que Gérald a fait appel à un complice. Or, d’après ses comptes en banque, il n’aurait pas les moyens d’en payer un. Gérald étant innocenté, les policiers repartent à la case départ.

À l’hôpital, Benjamin découvre soudainement que John a disparu de sa chambre. La policière chargée de surveiller sa chambre révèle qu’un infirmier est venu le chercher pour l’emmener faire un examen. Mais Benjamin sait pertinemment que John n’avait aucun examen de prévu. En effet, c’est Gérald, déguisé en infirmier, qui s’est débrouillé pour emmener John. Il le laisse dans une buanderie, inconscient. Quelques minutes plus tard, Benjamin le retrouve. En constatant qu’il ne respire plus, il lui prodigue un massage cardiaque…

BART ET ADÈLE S’ÉLOIGNENT

Au Spoon, Mona expose à Bart ses idées pour changer le menu de Noël. Mais ce dernier ne l’écoute pas vraiment, trop occupé à choisir un tailleur à offrir à Adèle sur Internet. Mona ne peut s’empêcher d’être étonnée que ça soit vraiment son style. Bart rétorque que c’est pourtant sa compagne qui lui a précisément demandé un tailleur.

N’ayant pas réussi à trouver quelque chose sur Internet, Bart se rend finalement dans une boutique chic de Sète pour acheter un tailleur à Adèle. Il rejoint ensuite Roxane au marché de Noël afin de le lui montrer et d’avoir son avis. Honnête, Roxane déclare que le tailleur n’est pas du tout à son goût. Désespéré, Bart confie que les choses ne s’arrangent pas entre lui et Adèle. Roxane essaye alors de trouver du positif à la situation : elle suppose qu’Adèle a envie de se détacher d’Eloïse, d’où ses nouvelles envies en matière de vêtements.

En rentrant chez lui, Bart révèle à Adèle qu’il a trouvé le tailleur qu’elle lui a demandé. Cette dernière explique qu’il a mal compris ses propos car elle lui a dit qu’elle avait envie d’ailleurs. Si Bart se sent stupide, Adèle est toutefois touchée par son intention. Elle propose de l’accompagner à la boutique pour ramener le tailleur.

Sur le chemin, Bart et Adèle discutent de leur couple, admettant qu’ils ne sont plus sur la même longueur d’ondes. Adèle exprime son besoin de s’éloigner, son besoin d’ailleurs, pour pouvoir arrêter de penser à sa sœur jumelle.

NATHAN CHANGE D’AVIS

En prison, Soraya annonce à Bruno qu’Alexandre a accepté de l’embaucher au Mas dès sa sortie. Si Bruno s’en réjouit, son avocate précise qu’ils n’ont pas réglé la question du logement étant donné que Nathan a refusé de l’héberger. Bruno comprend les raisons de son fils et refuse d’abuser de la gentillesse d’Alexandre ou de Sylvain. Soraya lui propose donc de faire appel à des associations qui lui permettront de trouver un foyer. Mais Bruno lui demande plutôt de laisser tomber les démarches pour obtenir sa liberté conditionnelle.

Soraya prévient aussitôt Alexandre de la situation. Ce dernier en parle avec Sylvain et Chloé. Tous désespèrent de trouver une solution pour aider Bruno. Au marché de Noël, Chloé aborde le sujet avec Nathan. Ce dernier campe néanmoins sur sa position. Mona se mêle à la conversation, affirmant au jeune homme qu’il n’aura jamais l’esprit tranquille s’il laisse tomber son père.

Finalement, Nathan va voir son père en prison pour lui annoncer qu’il accepte de l’héberger temporairement. Il précise toutefois que c’est temporaire et qu’il a intérêt à se trouver un autre logement dès sa sortie. Bruno lui promet de le faire. Nathan ajoute également qu’il ne croit plus à ses belles paroles et qu’il ne lui pardonne pas pour autant.

Recent posts